Le Front National, avec son vrai visage

Lors de ce Conseil Municipal du 24 avril, les élu-e-s du Front National ont commencé à dévoiler leurs vrais visages, et leurs orientations pour la gestion de notre ville.

Cela s’est traduit par un vote contre les délibérations relatives à l’action culturelle et le soutien aux associations. Le Front National met en pratique ce qu’il a tant annoncé durant la campagne électorale : la culture est une variable d’ajustement.
En votant contre la participation habituelle au programme d’actions en lien avec l’association Bebop pour le soutien des musiques actuelles, le Front National traduit clairement sa position : la mort de l’offre d’une culture diversifiée sur la ville du Mans.

Les élus du Front National ont également voté contre une délibération de solidarité visant à accueillir, comme nous le faisons tous les ans, les enfants d’Haouza, ville avec laquelle nous sommes jumelés.

Nous voulons à la fois faire part de notre indignation sur de telles attitudes, même si nous ne sommes pas surpris, mais aussi alerter les habitants sur les réelles volontés de la composante Front National, leurs intentions pour la gestion de nos communes.

Pour eux, l’accès à la culture et à l’émancipation, c’est pour celles et ceux qui peuvent payer.

En outre, ils considèrent que l’accueil par la ville et ce, depuis plusieurs décennies, d’enfants victimes d’oppression et d’exclusion, dans leur pays d’origine, ne relève pas du rôle d’un Conseil Municipal.

Les yeux remplis de bonheur de ces enfants, lorsqu’ils passent ces quelques jours au Mans et dans d’autres villes sont suffisants pour justifier la poursuite d’un tel jumelage. A l’occasion de ce séjour, ils bénéficient également d’un suivi médical.

Mais ce jumelage, c’est aussi une manière de continuer notre action, notamment auprès des Nations Unies, pour que le peuple Sahraoui soit pleinement reconnu, et qu’une solution pacifique et humaine mette fin à 40 années de conflits.

Les élus communistes et républicains se doivent de rendre compte à la population de ce qui se passe au sein du Conseil municipal du Mans. Partout où le Front National évoquera la haine et le rejet des autres : nous le combattrons fermement.

Bernard Breux – Catherine Brulé-Delahaye – Yves Calippe – Sophie Moisy – F. Edom – Annick Mathis – Jean-François Soulard – Thierry Samain

Le Mans, le 25 avril 2014

24 avril 2014… il est là !

tramway Le Mans

Pour la première fois, une rame de tramway a circulé entre la Préfecture et Bellevue (hauts de Coulaines). Au delà des mesures techniques de vérifications qui ont été réalisées par le constructeur SEM-Transamo, ce sont les riverains, les commerçants, les usagers, qui étaient heureux de voir leur tramway arriver dans leur quartier.

Viendront maintenant les essais et la marche à blanc… et une inauguration programmée le 30 août. Et le 1er septembre, la mise en route d’une nouvelle ligne de tramway exploitée par la Setram !

Déclaration de Bernard Breux au Conseil Municipal du 4 avril 2014

M. Le Maire, Chers collègues de la Liste de Rassemblement de la Gauche et des écologistes, Chers collègues de la liste UMP/UDI, mesdames et messieurs les conseillers municipaux,

Permettez nous de remercier les mancelles et les Manceaux qui se sont déplacés pour voter, et particulièrement celles et ceux qui nous ont apporté leur confiance lors de ce deuxième tour. Ils permettent à la liste « Le Mans Pour Tous » de poursuivre la gestion de notre Ville en première responsabilité.

Nous prenons aussi en compte l’expression de ce scrutin, avec un message en direction du gouvernement et plus généralement de la situation Nationale. Nous sommes aussi très attentifs aux situations qui nous ont été exposées par de nombreux habitants rencontrés pendant cette campagne, traduisant quelques fois de la détresse.

Pour eux, l’urgence n’est pas « un pacte de responsabilité » dont il ne verront aucun effet, ou si effet il y a, pas avant plusieurs mois. Leurs urgences sont de pouvoir conserver leur logement et payer le loyer, l’eau et les énergies, avoir une condition de vie décentes pour eux et leurs enfants, vivre tout simplement dans de bonnes conditions.

Aucun signe ne leur a été donné ces dernières années par les gouvernements successifs.

Il faut comprendre la réaction des citoyennes et des citoyens qui, tout en pouvant apprécier le bilan de l’équipe municipale sortante voyait une impossibilité, quelles que soient les qualités des uns et des autres, à préserver les acquis de notre ville avec des dotations nationales en forte baisse.

M. le Maire, vous ferons rapidement une proposition de vœu à l’attention du gouvernement actuel pour que les orientations en terme de baisse de dotation soient totalement reconsidérées pour redonner aux communes les moyens de poursuivre leurs missions, notamment celles du service public qui restent aussi un précieux bouclier social, mais aussi pour leur permettre d’investir et ainsi de soutenir l’activité économique et l’emploi.

La présence des élu-e-s en proximité, de manière active, est aussi une des exigences que nous enseigne le vote des habitants. Mais aussi celles et ceux qui se sont abstenu-e-s.

Nos efforts pour assurer cette présence par des visites de quartier, les Conseils de quartier, les permanences, ne suffisent pas et nous avons entendu ce message, il nous faut beaucoup plus de proximité. C’était une orientation générale du programme, il faut rapidement la mettre en œuvre.

Nous aurons à en débattre pour répondre dans les quartiers, à cette demande, et ce pour toutes les populations, et en particulier celles et ceux qui vivent difficilement cette période, les conséquence des politiques d’austérité.

Nous remercions vivement les militantes et les militants, les colistiers et colistières, présent-e-s tout au long de cette campagne, pour sensibiliser, diffuser les informations, animer les débats mais aussi nous soutenir dans un contexte particulièrement complexe.

Nous abordons ce nouveau mandat avec une situation laissée par la précédente équipe municipale satisfaisante, et nous voulons adresser un chaleureux message de remerciements aux collègues qui ne sont plus aujourd’hui membre de ce conseil et ont contribué à cette situation de saine gestion et de ville agréable et dynamique.

Nous abordons ce nouveau mandat en ayant conscience de la grande responsabilité qui nous a été confiée, nous l’assumerons avec l’engagement de rendre compte de chacune de nos décisions précédées de la concertation avec nos concitoyens. Nous entendons aussi clairement être les élu-e-s de tous les habitants, en poursuivant activement le travail avec les associations et les nombreux bénévoles qui sont impliqués dans la vie publique.

Nous terminerons en vous adressant M. le Maire un message de remerciements, tant pour la confiance partagée ces dernières années que pour votre implication et la bataille collective menée pour obtenir la confiance des Mancelles et des Manceaux.

C’est cette même dynamique que nous entendons garder pour notre ville et ses habitants.

Nous sommes très attaché à ce que l’esprit de tolérance, de respect de chacun, et de respect de tous les habitants de notre ville, qui était la règle dans notre conseil, se poursuive dans le fonctionnement de nos instances au travers de nos échanges.

Merci de votre attention.

Merci à tous !

IMG_3399

Nous adressons tous nos remerciements à celles et ceux qui nous ont apporté leur confiance lors de ce deuxième tour. Vous permettez à la liste « Le Mans Pour Tous » de poursuivre la gestion de notre Ville en première responsabilité.

Nous prenons aussi en compte l’expression de ce scrutin, avec un message en direction du gouvernement et plus généralement de la situation Nationale. Mais nous sommes aussi très attentifs aux situations qui nous ont été exposées par de nombreuses personnes rencontrées pendant cette campagne, traduisant quelques fois de la détresse.

La présence des élu-e-s en proximité, de manière active, est aussi une des exigences que nous enseigne le vote des habitants, mais aussi celles et ceux qui se sont abstenu-e-s. Nous aurons à en débattre pour répondre dans les quartiers, à cette demande, et ce pour toutes les populations, et en particulier celles et ceux qui vivent difficilement cette période, conséquence des politiques d’austérité.

Nous remercions vivement les militantes et les militants, présent-e-s tout au long de cette campagne, pour sensibiliser, diffuser les informations, animer les débats mais aussi nous soutenir dans un contexte particulièrement complexe.

Nous aurons besoin de prolonger cette belle expérience, d’élargir le rassemblement qu’exige la situation, pour peser sur les décideurs Nationaux, malheureusement sourds aux électrices et électeurs qui les ont menés au pouvoir.