Communiqué de presse des élus du conseil municipal du Mans

Les élus du Conseil Municipal du Mans

Communiqué de Presse

Le Mans, le 14 novembre 2015

A la suite des dramatiques événements qui se sont produits dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 novembre 2015 à Paris, les élu(e)s du Conseil Municipal du Mans se sont rassemblés ce samedi 14 novembre à 18h30 dans la salle du Conseil Municipal.

Ils ont exprimé dans l’unité de leurs composantes leur émotion et leur solidarité à l’égard des victimes et de leurs familles, et condamné l’horreur des actes barbares des terroristes auxquels doit s’opposer une lutte d’une totale fermeté fondée sur les valeurs de la République.

Les élus saluent le dévouement et l’efficacité des forces de police et de secours qui ont été mobilisées.

Le Conseil Municipal sera présent lors de la minute de silence ce lundi 16 novembre 2015 à 12h à l’Hôtel de Ville. Les mancelles et les manceaux pourrons s’ils le souhaitent s’y associer.

Les élus proposent aux mancelles et aux manceaux de tenir sur leur lieu de travail ou de vie, des registres pour exprimer leur solidarité à l’égard des victimes, registres qui pourront être déposés en mairie. Un registre sera également ouvert à l’Hôtel de Ville.

elus

Message de Pierre Laurent suite aux attentats parisiens

Face aux attentats, rassemblons-nous pour la liberté, l’égalité, la fraternité, et la paix (Pierre Laurent)

Notre pays vient de vivre l’un des pires événements de son histoire. Les attaques terroristes simultanées de la nuit dernière à Paris et à Saint-Denis, revendiquées par Daesh, faisant à cette heure 127 morts et 200 blessés, sont effroyables. La France est en deuil.

Au lendemain de ce carnage, nos premières pensées se tournent vers les victimes, leurs familles, leurs proches, les témoins et tous ceux dont la vie a été menacée. Pour tous, la douleur est immense. Chacun en France s’en sent profondément meurtri.

Nous saluons l’action des forces de l’ordre, des secours, des urgentistes et personnels de santé et des agents territoriaux dont la mobilisation a été exemplaire ainsi que la solidarité des habitants qui s’est immédiatement manifestée.

Moins d’un an après les attentats de janvier dernier, la République est frappée en son cœur.

Alors que l’État d’urgence vient d’être décrété par le gouvernement, le renforcement des moyens de police et de justice est un impératif. L’État doit trouver durablement les moyens adaptés pour garantir la sécurité de toutes et de tous.

J’appelle notre peuple à ne pas céder à la peur, à se rassembler pour la liberté, l’égalité et la fraternité, et pour la paix. Nous devons refuser les amalgames et les stigmatisations. Ensemble, nous devons rejeter fermement la haine et les racismes.

La France est touchée par la guerre et la déstabilisation qui minent le Proche et le Moyen-Orient. La lutte contre le terrorisme appelle une mobilisation redoublée et des solutions internationales.

Elle ne pourra triompher que dans la mobilisation pour un projet de société solidaire qui place au cœur de tous ses choix l’émancipation humaine, les valeurs de la République et la paix.

Le PCF, ses représentants et ses élus, seront de toutes les initiatives qui, dans les prochains jours, permettront à nos concitoyens de se rassembler pour faire face à cette épreuve et ouvrir un chemin d’espoir pour notre peuple.

Dans ce moment tragique, le PCF a interrompu toute activité de campagne électorale.

Pierre Laurent, Secrétaire national du Parti Communiste français

Déclaration en Conseil municipal du 12 Novembre 2015

Déclaration sur la stratégie territoriale pour le Mans :

« Sécurité et prévention de la délinquance »

Nous sommes, aujourd’hui, au terme d’un processus de concertation de plus de 6 mois avec un projet très complet, une information tant à destination des élu-e-s que des différents partenaires dont les Conseils de Quartier relativement exhaustive, avec en plus des éléments de notre collectivité, des données émanant des services de l’état importantes pour apprécier la situation, même si ces données sont arrêtées en 2014, et enfin un document et de nombreuses annexes actant de moult propositions à mettre en œuvre.

Nous souhaitons vraiment saluer l’important travail réalisé par tous les services pour alimenter cette réflexion, et l’implication forte de Christophe pour animer les différentes réunions d’échanges, en n’occultant aucune question.

C’est un dossier sensible pour les habitants, et nous  savons que les attentes sont certainement de plus en plus fortes.

Notre groupe reste persuadé que les situations de fragilité sociale peuvent générer des problématiques liées à la tranquillité et nous pensons en particulier à celles liées à la précarité au regard de l’emploi.

La ville est bien sur un acteur important mais la question de la tranquillité et de la sécurité relève d’abord d’une compétence Nationale, avec des moyens adaptés, notamment pour la police Nationale. Nous avions d’ailleurs interpellé le Premier Ministre suite au Conseil Municipal du 26 février, mais la réponse du ministère de l’intérieur qui nous est parvenu le 4 septembre 2015 nous inquiète puisqu’aucun élément ne nous a été donné sur ces moyens.

Nous considérons toujours comme première priorité le renforcement des moyens humains de la police Nationale pour assurer une présence physique sur le terrain aux moments et dans les lieux les plus sensibles. C’est aussi ce qui nous a conduits à nous opposer à la création d’une police municipale. Cette exigence de moyens est d’ailleurs réaffirmée dans le document joint à notre ordre du jour ce qui nous semble important.

Notre position ne change pas sur ce sujet, mais il est évident que la décision de cette création étant acté, sa mise en œuvre doit se faire dans les meilleures conditions. Les différentes expressions publiques de ces derniers jours nous conduisent à réaffirmer notre hostilité à armer ces policiers. Cette demande reprise par l’opposition ne nous surprend pas et traduit sa  volonté de transférer aux collectivités une compétence et des missions de la police Nationale.

Les 7 axes développés démontrent l’importance du champ de la tranquillité et de ses acteurs. Les 85 fiches actions proposées ont le mérite de ne pas traiter le seul champ répressif, comme c’est malheureusement souvent le cas, mais mettent en évidence le besoin d’action de prévention, d’action éducative, de la nécessaire qualité du vivre ensemble avec la particularité de l’environnement dans et autour de l’habitat.

Je ne reprendrais pas toutes les fiches mais  plutôt sur les conditions de la mise en œuvre. De nombreuses actions sont déjà engagées, et nous nous en félicitons.

Nous voulons malgré tout marquer notre inquiétude sur la réalisation de ce programme ambitieux au moment où les moyens des collectivités sont fortement réduits. Cette observation a d’ailleurs été formulée par d’autres acteurs. Nous savons que les moyens, notamment humains, restent la meilleure garantie de sa réussite.

Nous voterons pour la stratégie qui nous est proposée.

Pour le Groupe des Elus Communistes et Républicains,

Bernard BREUX