Visite du chantier des jardins éphémères

En compagnie du Maire, notre collègue Bernard BREUX, Adjoint délégué à la Nature en Ville, s’est rendu au chantier des jardins éphémères dont la réalisation sera achevée pour le 12 juillet.

Réalisés intégralement par les agents municipaux du Service de l’Architecture et des Régies Techniques (SART) et du service Nature en Ville, les jardins éphémères occuperont le centre-ville, place de la République, et la plaine des Glonnières durant tout l’été.

Le chantier prend forme et se précise. On peut d’ores et déjà constater l’allée ombragée édifiée place de la République.

Nul doute que ces réalisations municipales constitueront des ilots de fraicheur et de détente avec l’installation de brumisateurs et de transats en bois.

Une belle nouveauté pour notre ville !

Centenaire du Club Sportif des Cheminots du Mans

Yves CALIPPE et Jean-François SOULARD participaient ce 22 juin 2019 au centenaire du Club Sportif des Cheminots du Mans (CSCM).

Créé en 1919, ce qui s’appelait le Club Syndicaliste des Cheminots du Mans… a traversé les ans et reste plus qu’un symbole pour un quartier et une ville.

Dirigeants, anciens dirigeants, sportifs de haute renommée ayant débuté et fréquenté ce club étaient heureux de se retrouver.

Le Président Lemercier a brillamment retracé la vie du club dans son discours.

Au plus fort de son activité, le club a compté jusqu’à 2000 licenciés… Fort de 900 adhérents, le CSCM compte encore parmi les clubs les plus importants dans notre ville.

Hélas, l’avenir n’est pas dégagé et de lourdes menaces pèsent sur ce club.

Tout d’abord, par la suppression très importante des postes de cheminots dans notre ville. Ateliers, dépôt, triage, gare, magasin-voie…..où les emplois autrefois comptés par milliers se limitent à quelques petites centaines.

Ensuite par une politique patrimoniale de la SNCF indigne. Et enfin par un éclatement de la SNCF en « petites PME » !!

Le temps est venu que notre collectivité s’intéresse un peu plus à ces installations du stade du Maroc en conventionnant avec le propriétaire (la SNCF), l’exploitant (le Conseil Social et Economique de Nantes) et le CSCM.

Les participants ont été heureux de se retrouver et de revoir quelques « vieilles gloires » qui ont fait la grandeur du club : Alain VICTOR, boxeur 6 fois champions de France des poids lourds en amateur et cheminot du matériel ; Jean-Marie KANTE (alias Jimmy), 3 fois finaliste en championnat de boxe professionnelle en catégorie léger ; et enfin Sylvain NOUET, ancien entraîneur adjoint de l’équipe de France de handball championne d’Europe, du Monde et Olympique.

Sylvain, dans un témoignage émouvant, a rappelé que sa plus belle médaille arborée samedi, était celle en or lorsqu’il a gagné le cross des cités à 9 ans, en 1965…

Bernard Breux présent au brunch du quartier Miroir

A l’invitation des habitants, des parents du quartier Miroir, et des usagers de la maison de quartier Pierre-Guédou, notre collègue Bernard BREUX s’est rendu à un brunch organisé en partenariat avec l’association Cénomane Multiculturelle.

Le dynamisme du quartier, les projets de la maison de quartier et de son rayonnement, et la volonté de promouvoir le projet d’aménagement du quartier dans le cadre du budget participatif, ont notamment été évoqués.

Un moment très sympathique, chaleureux et convivial, avec une rencontre avec les élèves de l’école Jean Macé, qui ont échangé des questions-réponses avec les élus.

Jean-François SOULARD accueille les congressistes de l’Unsa ferroviaire

Retrouvez ci-dessous le message d’accueil prononcé par Jean-François SOULARD au congressistes de l’Unsa ferroviaire ce mardi 18 juin 2019.

Message d’accueil au 48ème Congrès de l’UNSA ferroviaire.

Monsieur le secrétaire général, mon cher Roger,

Mesdames et Messieurs les congressistes,

Mesdames et Messieurs les congressistes,

Mesdames et Messieurs les invité(e)s,

Mesdames, Messieurs,

Et j’ajouterai…cher(e)s Camarades.

Lorsque Stéphane Le Foll, Maire du Mans, m’a demandé de vous accueillir pour ce 48ème congrès de l’UNSA ferroviaire, j’ai tout de suite accepté.

Accepté car votre entreprise, la SNCF (même si vous êtes une fédération défendant toutes les entreprises du ferroviaire…) et bien, à la SNCF, j’y ai passé 34 années, du 2 septembre 1970 au 22 juin 2004.

303.000 cheminots en 1970, 170 000 en 2004 !!!

Ancien apprenti du matériel, les trop fameux « arpètes », j’ai ensuite opté pour la conduite au dépôt du Mans, à l’époque plaque tournante de l’ouest.

Si vous y ajoutez que, syndiqué dès la 1er janvier 1973 (dans une autre maison que la vôtre,… l’UNSA n’existait pas mais existait votre ancêtre la FMC ouverte aux seuls maîtrises et cadres…), j’ai passé une grande partie de ma vie à militer, comme vous, de la section syndicale à la fédération.

C’est du passé, mais je m’en rappelle encore.

Alors, bienvenu-e au Mans Camarade.

Vous arrivez au Mans 48 heures après la plus grande épreuve automobile du Monde qui fêtera en 2023 son centenaire et qui a accueilli, cette année encore, 252 000 spectateurs pour une ville d’un peu moins de 150.000 habitant(e)s.

Bienvenue au Mans, ville qui s’est développée grâce à l’arrivée du chemin de fer en 1854…alors que deux itinéraires vers l’ouest étaient possibles, via Le Mans ou Alençon.

Voyez ce que ces 2 villes sont devenues.

La ville a grandi, s’est développée, et ont été percés, face à la gare l’avenue Leclerc, autrefois avenue Thiers, et le tunnel qui traverse le « vieux Mans », aujourd’hui dénommé cité Plantagenet, que vous ne manquerez pas de visiter cette semaine.

Un autre moment important a été celui de l’arrivée du TGV Atlantique en 1989 et le développement du tertiaire autour de la gare, véritable friche industrielle à l’époque.

Il est plus que dommage que les emplois de cheminots n’aient pas suivi… et aient même pour de nombreux disparu.

On verra cela demain lors du débat sur le transport ferroviaire auquel je participerai.

Je terminerai mon propos en souhaitant plein succès à votre 48ème Congrès qui a aussi pour but d’organiser un syndicat des « salarié(e)s » du ferroviaire, au-delà de l’entreprise historique.

Bon séjour au Mans dont l’ancien maire Jean-Claude Boulard, disparu l’an dernier, parlait en ces termes :

« Cette ville qui a Paris à sa porte vaut plus que 24 heures… »

Merci à toutes et tous.

Jean-François Soulard

1er Vice-président de Le Mans Métropole, délégué aux transports en commun

et …Cheminot retraité.