Communiqué de presse au sujet de l’élection de M. Le Foll

le dimanche 10 juin 2018, au Mans

Communiqué de presse

En 2014, nous nous engagions derrière Jean-Claude Boulard avec un programme ancré à gauche et dans un but de continuité de l’histoire politique de notre ville gérée par une majorité plurielle.

Jean-Claude Boulard est un Maire qui aura marqué sa ville et ses habitants. Il a permis la réalisation de projets importants sur la ville et la Métropole, nous pouvons toutes et tous en citer un certains nombre, allant du tramway à l’Espace culturel des Quinconces, le carré Plantagenêt ainsi que de nombreux équipements de quartier.

Malgré parfois des débats serrés, Jean-Claude Boulard a toujours assuré un respect du cadre du contrat de gauche de 2014. Il a laissé une autonomie aux élu-e-s et toujours respecté les diverses sensibilités de la majorité.

Avec sa disparition soudaine, à moins de deux ans des prochaines municipales, nous entrons dans une nouvelle phase inédite et brutale pour l’ensemble des conseillers municipaux que nous sommes.

Le vote du groupe socialiste a été scindé en deux entre Stéphane Le Foll et le binôme Christophe Counil/Marietta Karamanli.

Le résultat est ce qu’il est, mais à notre sens, il ne donne pas une image rassemblée du groupe socialiste. Il nous inquiète pour la suite notamment avec les récentes déclarations de la Secrétaire d’Etat en charge de l’Egalité Femme-Homme, Marlène Schiappa, élue au Mans au sein de la majorité et de la possibilité d’une ouverture à En Marche.

Aujourd’hui, Monsieur Le Foll, nous faisons le constat que vos responsabilités nationales vous ont éloigné du territoire manceau pendant plusieurs années. Vous portez également une histoire politique avec votre rôle au sein du gouvernement Hollande qui n’est pas neutre.

Il est clair que la politique municipale ne peut ressembler en quoi que ce soit à certaines mesures que vous avez soutenues lorsque vous étiez au gouvernement. Nous pensons notamment à la loi El Khomri, le CICE, la baisse des dotations.

Vous comprendrez aisément que nous ne vous donnerons pas un blanc seing mais serons des partenaires fidèles aux engagements de 2014.

Dans ce contexte, vous le comprendrez, les élus Communistes et Républicains de la Ville du Mans ont de fortes interrogations pour l’avenir. Tout en restant fidèle à l’accord de 2014, nous serons intraitables sur un ancrage fort à gauche au service de la population en général et notamment en faveur des plus fragiles dont les difficultés augmentent chaque jour avec les décisions gouvernementales.

Il est nécessaire aujourd’hui de renforcer notre service public local. La précarité ne fait qu’augmenter et nous devons garantir un maximum de solidarité à nos concitoyens notamment en dotant le CCAS des moyens nécessaires à ses missions, mais aussi en défendant notre territoire pour un service de santé publique pour toutes et tous, en continuant d’assumer nos différentes politiques publiques avec toujours comme objectif d’être le garant de l’accès à l’ensemble de ces services à nos concitoyens.

Nous devons continuer notre politique d’aides aux associations sportives, jeunesses, sociales, culturelles et toutes les autres qui œuvrent quotidiennement et sont de réels partenaires de la municipalité.

Pour terminer, nous proposons à la majorité municipale, et ce sera un premier acte ancré à gauche de ne pas signer en l’état le contrat sur le pacte financier avec l’Etat. En effet, celui-ci comme le disent ensemble l’Association des Maires de France, l’association des Régions et celles des Départements, est une remise en cause inacceptable de la libre administration des collectivités et de fait ré-interroge les politiques de décentralisation.

Comme vous pouvez le constater Monsieur Le Foll, les élu-e-s Communistes et Républicains de la Ville du Mans veulent poursuivre l’ancrage à gauche de notre ville pour pouvoir en 2020 offrir une perspective progressiste aux habitants en poursuivant les héritages de Robert Jarry et de Jean-Claude Boulard. C’est le meilleur moyen de combattre le FN, d’empêcher la droite sous des formes diverses de conquérir notre ville.

Sophie Moisy
Présidente du groupe des élu-e-s Communistes et Républicains de la Ville du Mans

OF CP Le Foll

Extrait du Ouest France du 12 juin 2018

ML réaction Le Foll
Extrait du Maine Libre du 12 juin 2018

Journée de clôture des écoles de sports municipales

Dans le cadre de la journée de clôture des écoles de sports municipales, une remise de médailles par les élus a été réalisée à la plaine de jeux de l’Oiselière en présence des parents.

IMG_20180530_163756

En présence de Sophie MOISY et animée par notre collègue adjoint aux Sports, François EDOM, cette manifestation a réuni environ 1000 enfants issus de tous les quartiers de la ville et de tous les sports (gym, football, taekwondo, etc.)  qui ont vu leur saison sportive recompensée par cette médaille.

IMG_20180530_164212

Un beau moment de convivialité animé par des valeurs collectives d’équipe et de solidarité dans le sport chez les plus jeunes.

IMG_20180530_165818

OF_FE_Fetes ecoles
Extrait du Ouest France du 4 juin 2018

ml 05 06 18
Extrait du Maine Libre du 5 juin 2018

Inauguration de cinq rames de tramway à la Setram

Ce samedi 26 mai 2018, les cinq dernières rames de tramway, numérotées de 1030 à 1034, ont été mises sous l’aile protectrice de parraines et marraines !!

En effet, ces cinq dernières rames portent le nom des cinq communes entrées dans la métropole en janvier 2017 (Chaufour-Notre-Dame, Fay, Pruillé-le-Chétif, Saint-Georges-du-Bois et Trangé).

IMG_8947

A l’occasion d’une rencontre fraternelle au Centre des maintenance des Hunaudières, le ruban a été coupé en présence des cinq maires et d’élu-e-s de ces communes.

IMG_8959

OF 7 juin 18
Extrait du Maine Libre du 7 juin 2018

Ouverture du Centre municipal de santé Olympe de Gouges

Retrouvez en cliquant sur l’image ci-dessous l’article du Maine Libre du mercredi 23 mai 2018 consacré à l’ouverture du Centre municipal de santé Olympe de Gouges dans notre ville.

En compagnie du personnel municipal dédié aux missions de santé, Catherine BRULE-DELAHAYE, adjointe déléguée à la Santé publique, a porté depuis 2014 ce projet qui correspond à un engagement de la municipalité inscrit dans le mandat 2014-20.

Premier Centre municipal de santé créé en France dans une ville de plus 150 000 habitants, cette structure municipale représente un outil, parmi d’autres, permettant d’assurer un véritable service public auprès de la population pour pallier la pénurie de médecins généralistes et des professionnels médicaux qui touche les territoires aussi bien ruraux qu’urbains.

cbd3

Voici l’article paru sur le site de la Ville du Mans :

site vdm

Article du Ouest-France en date du 24 mai 2018 :

of santé 3

of santé

Et le reportage LMtv dans l’Info du 22 mai 2018 (à partir de 2 min 33) :