Bernard Breux présent au brunch du quartier Miroir

A l’invitation des habitants, des parents du quartier Miroir, et des usagers de la maison de quartier Pierre-Guédou, notre collègue Bernard BREUX s’est rendu à un brunch organisé en partenariat avec l’association Cénomane Multiculturelle.

Le dynamisme du quartier, les projets de la maison de quartier et de son rayonnement, et la volonté de promouvoir le projet d’aménagement du quartier dans le cadre du budget participatif, ont notamment été évoqués.

Un moment très sympathique, chaleureux et convivial, avec une rencontre avec les élèves de l’école Jean Macé, qui ont échangé des questions-réponses avec les élus.

Jean-François SOULARD accueille les congressistes de l’Unsa ferroviaire

Retrouvez ci-dessous le message d’accueil prononcé par Jean-François SOULARD au congressistes de l’Unsa ferroviaire ce mardi 18 juin 2019.

Message d’accueil au 48ème Congrès de l’UNSA ferroviaire.

Monsieur le secrétaire général, mon cher Roger,

Mesdames et Messieurs les congressistes,

Mesdames et Messieurs les congressistes,

Mesdames et Messieurs les invité(e)s,

Mesdames, Messieurs,

Et j’ajouterai…cher(e)s Camarades.

Lorsque Stéphane Le Foll, Maire du Mans, m’a demandé de vous accueillir pour ce 48ème congrès de l’UNSA ferroviaire, j’ai tout de suite accepté.

Accepté car votre entreprise, la SNCF (même si vous êtes une fédération défendant toutes les entreprises du ferroviaire…) et bien, à la SNCF, j’y ai passé 34 années, du 2 septembre 1970 au 22 juin 2004.

303.000 cheminots en 1970, 170 000 en 2004 !!!

Ancien apprenti du matériel, les trop fameux « arpètes », j’ai ensuite opté pour la conduite au dépôt du Mans, à l’époque plaque tournante de l’ouest.

Si vous y ajoutez que, syndiqué dès la 1er janvier 1973 (dans une autre maison que la vôtre,… l’UNSA n’existait pas mais existait votre ancêtre la FMC ouverte aux seuls maîtrises et cadres…), j’ai passé une grande partie de ma vie à militer, comme vous, de la section syndicale à la fédération.

C’est du passé, mais je m’en rappelle encore.

Alors, bienvenu-e au Mans Camarade.

Vous arrivez au Mans 48 heures après la plus grande épreuve automobile du Monde qui fêtera en 2023 son centenaire et qui a accueilli, cette année encore, 252 000 spectateurs pour une ville d’un peu moins de 150.000 habitant(e)s.

Bienvenue au Mans, ville qui s’est développée grâce à l’arrivée du chemin de fer en 1854…alors que deux itinéraires vers l’ouest étaient possibles, via Le Mans ou Alençon.

Voyez ce que ces 2 villes sont devenues.

La ville a grandi, s’est développée, et ont été percés, face à la gare l’avenue Leclerc, autrefois avenue Thiers, et le tunnel qui traverse le « vieux Mans », aujourd’hui dénommé cité Plantagenet, que vous ne manquerez pas de visiter cette semaine.

Un autre moment important a été celui de l’arrivée du TGV Atlantique en 1989 et le développement du tertiaire autour de la gare, véritable friche industrielle à l’époque.

Il est plus que dommage que les emplois de cheminots n’aient pas suivi… et aient même pour de nombreux disparu.

On verra cela demain lors du débat sur le transport ferroviaire auquel je participerai.

Je terminerai mon propos en souhaitant plein succès à votre 48ème Congrès qui a aussi pour but d’organiser un syndicat des « salarié(e)s » du ferroviaire, au-delà de l’entreprise historique.

Bon séjour au Mans dont l’ancien maire Jean-Claude Boulard, disparu l’an dernier, parlait en ces termes :

« Cette ville qui a Paris à sa porte vaut plus que 24 heures… »

Merci à toutes et tous.

Jean-François Soulard

1er Vice-président de Le Mans Métropole, délégué aux transports en commun

et …Cheminot retraité.

Festival des fiertés le samedi 25 mai

Le vendredi 17 mai, Journée Mondiale de Lutte contre l’homophobie et la transphobie, Sophie MOISY représentait le groupe des élus du Mans à la conférence de presse pour annoncer le Festival des fiertés ce samedi 25 mai 2019.

Le groupe affirme qu’il refuse toutes formes d’agressions, de discriminations et soutient les LGBT dans le choix de leur orientation sexuelle et sentimentale.

Maine Libre – mardi 21 mai 2019

Des aménagements pour le développement des mobilités douces

Le mardi 7 mai, notre collègue Jean-François SOULARD, Président de la Setram et Vice-président de Le Mans Métropole délégué au Transport en commun, a inauguré avec Monsieur le Maire et d’autres élus des nouvelles consignes dans le cadre du développement de l’offre de stationnement sécurisé.

Ces 3 consignes ont été positionnées à la gare sud, à la place de l’Eperon et au parking-relais d’Antarès.

La couverture de ces consignes est pourvue de 25 m2 de panneaux solaires qui procurent une source d’alimentation correspondant aux objectifs de développement durable affichés par la municipalité.

A ceci s’ajoute s’ajoute l’inauguration de deux bandes cyclables qui ont été réalisées dans le cadre de la réfection de la chaussé du boulevard Demorieux.

Ces nouvelles réalisations permettent de contribuer à la structuration et au développement des mobilités douces dans notre ville.

Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation

Bernard BREUX, Yves CALIPPE et Jean-François SOULARD représentaient le groupe des élus communistes et républicains du Mans à la Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation et de l’inauguration du mémorial des déportés de la Sarthe.

Un mémorial reprenant les noms de 1502 déportés sarthois, dont certain-e-s sont revenu-e-s des camps de la mort, a été inauguré et fleuri par les descendants des déporté(e)s.
De plus des collégien-e-s et des lycéen-ne-s ont lu des textes écrits par les déporté-e-s après leur arrestation ou dans les camps d’extermination.

Un magnifique hommage qui permet aux générations futures de ne pas oublier et de faire perdurer le devoir de mémoire de cette période tragique de notre Histoire.