Accueil des internes en médecine avec Catherine BRULE-DELAHAYE

Hier soir avait lieu la soirée d’accueil des internes en médecine en Mairie du Mans.

Environ 50 internes ont répondu présents à l’invitation de Monsieur le Maire du Mans, Stéphane LE FOLL, et de Catherine BRULE-DELAYE, adjointe à la santé publique, pour partager un moment convivial d’échanges à propos des enjeux territoriaux de la médecine.

Catherine BRULE-DELAHAYE est intervenue pour rappeler que la santé est au coeur des ambitions de la ville et de la métropole.

Un dispositif complet est en cours d’élaboration pour répondre aux attentes des mancelles et des manceaux avec des structures privées accompagnées et des structures publiques dont le centre municipal de santé qui a accueilli 3000 patients en 8 mois depuis son ouverture !

Les Assises de la santé se sont tenues le 24 novembre 2018 et ont rassemblé plus 400 personnes (praticiens, paramédicaux, institutions et élus locaux) pour dresser un bilan de la pratique médicale sur notre territoire.

L’accueil des internes en médecine est apparu comme un sujet majeur pour leur permettre d’exercer dans les meilleures conditions et pérenniser leur présence sur le territoire.

Rencontre autour du devenir de la ligne Alençon – Le Mans

Le vendredi 22 février 2019, une rencontre a eu lieu en présence de François TOLLOT, élu communiste d’Alençon, Philippe DENOLLE, Président du collectif citoyen de défense des lignes ferroviaires normandes, et de Jean-François SOULARD, 1er Vice-président en charges des transports de Le Mans Métropole.

Cette rencontre avait avant tout pour but de voir comment encore mieux travailler ensemble sur le devenir de l’axe Caen-Le Mans-Tours, notamment sur la partie le Alençon-Le Mans et la création de la halte ferroviaire Le Mans hôpital.

Vous trouverez dans cet article copie de la réponse des ministres François DE RUGY et Elisabeth BORNE au courrier adressé par Jean-François SOULARD le 27 novembre 2018.

Cette annonce rappelle les annonces faites par le 1er ministre pour ce qui concerne le contrat d’avenir entre l’Etat et la Région des Pays de la Loire.

La Région va avancer pour le compte de l’Etat les 3,8 M€ nécessaires aux travaux permettant la suppression des zones de ralentissement (40 km/h) entre Alençon et Le Mans.

Ce courrier rappelle par ailleurs que le projet de la halte ferroviaire à l’hôpital devrait voir sa concrétisation à l’été 2023.

Deux remarques sur les annonces du 1er ministre :

  • L’Etat finance les travaux sur Le Mans-Alençon à hauteur de 3,8 M€ quand il faudrait 94 M€ pour régénérer la ligne (Renouvellement Voie Ballast, RVB).
  • Dans le même temps, plus de 70 M€ vont être investis par l’Etat pour les infrastructures routières.

3,8 M€ pour le fer… 70 M€ pour la route…Cherchez l’erreur !

L’après-midi, Catherine BRÛLÉ-DELAHAYE, adjointe au maire du Mans, délégué à la santé publique, s’est jointe au groupe pour aborder le centre municipal de santé ouvert au mois de mai.

En effet, la ville d’Alençon forme le projet d’ouvrir ce type de structure médicale, et François TOLLOT souhaitait aborder avec Catherine les problèmes rencontrés lors de cette ouverture qui reste un grand succès, notamment pour ce qui concerne le recrutement des médecins.

Ce centre de santé a notamment permis à 3000 patients de retrouver un médecin référent autour de généralistes et d’infirmières.

Veuillez trouver ci-dessous la réponse des Ministres :

François EDOM présent au Championnat de France de Tennis de table

Lancement du Budget Participatif 2019 : saison 2 !

Bernard BREUX, Yves CALIPPE, et Sophie MOISY étaient présents à la conférence de presse organisée aujourd’hui du lancement du Budget Participatif pour 2019.

Lancée début 2018, la saison 1 du budget participatif du Mans a rencontré un franc succès et une forte participation citoyenne : 420 projets ont été déposés par les manceaux et les mancelles.

Avec ces 420 projets déposés en deux mois, notre ville est au même niveau que le lancement de Budget Participatif de Rennes, et mieux que celui de villes de taille comparable telles qu’Angers (306 projets), Mulhouse (97) ou Montreuil (373).

Une participation citoyenne importante pour des projets de proximité améliorant le quotidien dans notre ville, tel est l’essence du Budget Participatif !

Alors, tenez-vous prêt pour proposer des projets et voter pour ceux qui vous séduiront en 2019 !

Article du Maine Libre du 12 février 2019 :